Roul’Galettes : Antoine Bossis, l’hyper-locavore

Soumis par admin le sam 19/11/2016 - 06:59

 

 

 

Une estafette Renault de 1979, des produits (très) locaux, une expérience de biscuiterie-pâtisserie, beaucoup de spontanéité et un zeste d’insouciance : Antoine Bossis détonne par son originalité. Depuis un an déjà à la tête de Roul’Galettes, ce trentenaire « locavore » conjugue son savoir-faire de biscuitier avec son amour pour les produits de son terroir, la Loire-Atlantique.

 

Un parcours atypique

Après 15 ans dans la boulangerie-pâtisserie, c’est pendant l’été 2014 qu’Antoine Bossis, originaire d’Aigrefeuille-sur-Maine, près de Clisson, décide de changer de vie et de créer sa propre entreprise.

Le hasard fait bien les choses : des amis lui vendent une estafette, qu’il achète puis rénove avec les 3710 € collectés grâce à un financement participatif sur KissKissBankBank.

 

Le jeune entrepreneur équipe son nouveau véhicule et se lance dans le concept du « food truck », en s’installant dans les zones industrielles à la pause déjeuner pour y proposer un snack de qualité (galettes de blé noir, armoricains, desserts, boissons…).

Sa façon de se démarquer : des prix bas, pour être accessible à tous et, surtout, des produits simples (œufs, farine, graines, beurre, sucre…) achetés en direct dans les fermes, dans un rayon de 25 km autour de Clisson, le berceau de Roul’Galettes.

Mais la clientèle n’est pas toujours au rendez-vous et, rapidement, Antoine décide de revenir à ses premières amours : les biscuits.

 

Exit le concept de « food truck » : il utilise désormais l’estafette pour se rendre sur les marchés et effectuer ses livraisons dans les magasins qui vendent sa gamme de produits.

Pour le plus grand bonheur des gourmands, il propose désormais :

  • des sablés bretons,
  • des palets bretons,
  • des caramels au beurre salé…
  • mais aussi des sablés au chocolat
  • ou des gâteaux au muscadet, saveurs plus originales.

 

 

« L’esprit locavore ! »

Roul’Galettes reste avant tout l’aventure d’un homme, Antoine, qui charme par son naturel et sa spontanéité.

Malgré la charge qui pèse sur ses épaules (il s’occupe seul de la fabrication, de l’emballage, de la commercialisation, des commandes, de la gestion… et de l’estafette !), il reste serein et toujours optimiste. C’est par sa sincérité que ce « locavore » passionné séduit : l’enfant du pays connaît tous ses fournisseurs, encourage à la dégustation sur les marchés gourmands ou fermiers pour attirer les curieux vers les délices qu’il concocte dans son garage transformé en labo.

 

Mais surtout, Antoine Bossis détonne par son amour du produit local, qui correspond à son désir de travailler en circuit court.

Lorsqu’on l’interroge à ce sujet, l’artisan dit consommer local depuis toujours et dans sa vie de tous les jours.

« Etant donné que nous sommes entourés de nombreux agriculteurs passionnés aux produits de qualité, cela semble plus logique et plus sain que de consommer des produits de qualité moyenne importés en grande surface depuis l’autre bout de la France ou du monde », nous explique-t-il.

 

Preuve de son engagement, chaque paquet est estampillé avec la part de produits locaux le composant : 70% pour les produits contenant du chocolat, mais 99 % pour la plupart des autres !

 

Une aventure à suivre

Antoine Bossis investit ses revenus dans son équipement afin d’augmenter sa productivité. Sa priorité est avant tout de continuer à faire des produits qu’il aime. Et de garder un équilibre précieux entre son activité et sa vie de famille, plus difficile à concilier avec les horaires contraignants des emplois en boulangerie-pâtisserie.

Retrouvez Roul’Galettes sur Facebook http://www.facebook.com/RoulGalettes-1425223407745287/

Retrouvez également les adresses (fournisseurs et lieux de vente) sur cette carte : 

 

Par Hugo Cerutti, dans le cadre d’un partenariat avec les étudiants de SciencesCom