Les rencontres aussi palpitantes qu’appétissantes de Saveurs Détonnantes

Aujourd’hui, on débarque chez Maison Frometon. Le tout jeune commerce de bouche aux spécialités fromagères aussi bienvenu qu’attendu du quartier Bouffay. 5 mois qu’il est ouvert, rencontre avec Amélie sa gérante, aussi passionnante que passionnée !

Amélie, gérante de la boutique

Métier hérité, métier découvert par curiosité, métier fortement recommandé : comment en es-tu arrivée à devenir fromagère ?

“ J’ai d’abord fait des études d’Histoire puis de Sciences Politiques avant de devenir journaliste. Et c’est dans ce cadre que je suis partie dans le Béarn pour un reportage sur le retour d’estive des bergers — quand les troupeaux convolent accompagnés vers les hautes pâtures en été pour de l’herbe toujours plus fraîche et des saveurs lactées traitent à la main des plus florales.

C’est grande fête à cette occasion et à la rencontre des producteurs, de leur savoir-faire et de leur générosité, il s’est passé un truc, c’était le déclic : je n’avais pas trente ans mais choisi de changer de vie !
J’ai donc commencé en tant que vendeuse au sein de l’empire local Beillevaire pour me former au métier, puis rejoint les Fromages de Gambetta à Paris où le rapport direct producteurs m’a comblée ; notamment au contact de Tristan qui m’a accueilli et formée comme si j’étais de sa famille. ”

Tu nous racontes un de tes plus beaux moments beau, bien et bon ?

Ahah, ce serait clairement cette découverte détonnante d’estive du Béarn…
Mais sinon mon grand kiffe, c’est d’être le vecteur entre les (bons) producteurs & les (chouettes) clients. Et mine de rien, mes études m’accompagnent au quotidien pour comprendre les terroirs et partager l’histoire des produits et de leurs producteurs ! ”

selection de fromages locaux

En tant que client·e, on voit bien le produit fini mais en soi côté production et préparatifs, qu’est-ce qui prend le plus de temps ou est le plus difficile ? Tu as une anecdote à nous partager sur un élément étonnant du métier de fromager que nous ne soupçonnons pas, nous les individus lambda ?

“ Déjà que leur coupe est parfois longuette (visualisation des grosses meules de fromage devenues tranches activée) c’est l’emballage des fromages qui est tout un art ! Ca prend du temps et demande beaucoup de vigilance, notamment pour ne pas qu‘ils sèchent en vitrine (pensée pour la conservation des coupés qui n’ont plus de croûte en partie). ”

Qu’est-ce que tu serais en train de faire si tu ne répondais pas à mes questions ?

“ Je serais en train de garnir ma nouvelle préparation maison du moment : un mini camembert aux pommes et sarrasin torréfié ! ”

… Instant salivation…

En quoi ta Maison est détonnante ?

“ Mon objectif c’est allier Gourmandise et Plaisir.
Et cela se traduit par un service client au quotidien, avec littéralement un accueil 7/7 jours ! En rayon, on retrouve une grande diversité de spécialités de vache, chèvre et brebis, ainsi qu’une riche sélection locale aussi appétissante que variée #44rpz. J’y tiens et suis contente de faire évoluer toujours un peu plus ma gamme de super partenaires et producteurs du coin ! ”

Et pourquoi l’installer à Nantes ?

“ Mes racines sont guérandaises et Nantes a toujours constitué ma ville d’attache — même lorsque j’étais à Paris, je n’y étais qu’en partie — aussi, quand j’ai vu ce local libre au 21 rue des Carmes, ça a été le coup de coeur et ainsi le projet de Maison Frometon est vite devenu réalité ! ”

Même si on en a une petite idée, ce serait quoi ton dernier repas ?

“ Du fromaaage !
Mmmh idéalement un Comté avec une tranche de pain au beurre fumé des Toqués du Bocal & de la tomme de brebis d’estives avec un verre de vin ! ”

Tu es de l’équipe pain-beurre-fromage alors ?

“ Seulement pour le Comté ! ”

Et concernant le grand débat : rouge ou blanc, quel vin associer avec le fromage ? Aide-nous !

“ Je vous conseille de privilégier plutôt du vin blanc mais surtout d’adapter fromage et vin du même terroir : c’est pour ça que le champagne est notamment parfait avec un Brillat-Savarin et que n’importe quel Touraine sublimera un Sainte-Maure ! ”

Il n’y a donc plus qu’à passer une tête au 21 rue des Carmes, ou profiter des planches apéro de la Maison chez les voisins du Café Kult’ et de Monsieur Machin et vous pouvez en attendant, pour vous faire saliver, retrouver les produits sur Instagram et Facebook !

C’était l’interview de Mariette
pour Saveur Détonnantes